Me CAROLINE BÉLAND

Notaire, Bureau de Terrebonne


450 416-3206 poste 258
cbeland@lrvnotaires.com


_____

Me Caroline Béland, notaire, a obtenu son diplôme de droit notarial (D.D.N) à l'université de Sherbrooke en 2008 après avoir complété son baccalauréat en droit (L.L.B) à L'université du Québec à Montréal en 2007. Reçue notaire en février 2009, elle joint les rangs de l'étude Léonard, Ruel, Venne et Associés s.e.n.c.r.l.

Que vous souhaitiez rédiger un testament simple ou complexe, un mandat en prévision de l'inaptitude, une convention entre conjoints ou copropriétaires ou un contrat de mariage, Me Béland est la professionnelle toute désignée pour vous aider. À cet égard, elle est parfois invitée à titre de conférencière pour des séances de préparation à la retraite.

Dans le cadre de sa pratique, elle offre également ses services pour vous accompagner dans vos démarches pour les procédures non contentieuses, telles que l'homologation de mandat, la constitution d'un conseil de tutelle, l'ouverture d'un régime de protection et les requêtes en reconnaissance du droit de propriété par prescription acquisitive. Elle a un intérêt marqué pour le règlement des successions et accepte régulièrement des mandats d’aide juridique lorsqu’il s’agit de successions insolvables.


Admission à la Chambre des notaires du Québec  : 2009

 

 



 
Nos articles
Qu’en est-il du support financier à votre conjoint et/ou à vos enfants à charge à la suite de votre inaptitude?

Me Catherine Beauchamp
Droit de la personne, Droit immobilier


Saviez-vous que dans le cas où vous devenez inapte, par exemple, à la suite d’une maladie dégénérative ou encore d’un accident, il n’y aura aucune obligation pour votre mandataire de permettre à votre conjoint ou encore, à vos enfants à charge, d’utiliser l’ensemble de vos biens.


Notre succession comble, presque toujours le vide que fait notre mort dans le coeur de nos héritiers

Me Louise Ménard
Droit de la personne, Droit immobilier


Perdre un proche, c'est déjà un choc et une souffrance. Découvrir ses dernières volontés entraîne, parfois, une douloureuse consternation. Conflits autour de biens convoités, vieilles querelles ravivées par un testament inéquitable, luttes de pouvoir entre les enfants d'un premier et d'un second mariage... tout cela et bien plus, risque de précipiter la désunion des familles. Que faire et quoi éviter pour que le partage du patrimoine familial ne tourne au vinaigre, éclate en conflit d'intérêts et laisse la fratrie déchirée et totalement désemparée ?


VOIR PLUS D'ARTICLES
 
Nous Écrire ou
prendre rendez-vous

Prendre un rendez-vous:

 
 
 

Nous prenons note de vos disponibilités et nous vous contacterons pour confirmer le rendez-vous.