Me CATHERINE BEAUCHAMP

Notaire, Bureau de St-Jérôme


450 432-4134 poste 267
cbeauchamp@lrvnotaires.com


_____

Me Catherine Beauchamp, notaire, a obtenu son baccalauréat en droit (L.L.B.) en 2014 et sa maîtrise en droit notarial (L.L.M.) en 2015, à l’Université de Sherbrooke. Passionnée par les relations humaines, elle est également diplômée d’un certificat en psychologie à la même université. Finalement, elle se spécialise actuellement, en parallèle à son parcours professionnel, en complétant un diplôme d’études supérieures spécialisées (D.E.S.S.) en prévention et règlement des différends, plus précisément dans le domaine de la médiation. En 2017, elle s’est jointe à l’équipe de l’étude LRV notaires, au département de droit des personnes et des successions.

Ayant à cœur la protection de votre personne et de vos proches, Me Beauchamp saura vous conseiller pour la rédaction de vos testaments, mandats de protection, procurations générales et spécifiques, conventions entre conjoints de fait et conventions entre copropriétaires. Elle célèbre également des mariages et saura vous guider concernant la rédaction de votre contrat de mariage. Entourée d’une équipe chevronnée, elle saura finalement vous accompagner dans le règlement d’une succession, l’homologation d’un mandat de protection ou encore l’ouverture d’un régime de protection. Elle est également appelée à offrir diverses conférences en matière de protection des personnes, des familles et des aînées et s’implique activement auprès de la Fondation Baluchon Alzheimer. À votre écoute et soucieuse de chacun de vos besoins, Me Beauchamp saura vous offrir un service professionnel et chaleureux.

Assermentation à la Chambre des notaires du Québec : 2016



 
Nos articles
Votre fiducie fêtera bientôt son 21e anniversaire? Parlez-en à votre notaire!

Me Julie Hébert
Droit de la personne


Au cours des vingt dernières années, les fiducies familiales ont gagné en popularité. De nombreux entrepreneurs les utilisent, notamment, afin de fractionner leurs revenus avec certains membres de leur famille et ainsi réduire leur imposition.


Notre succession comble, presque toujours le vide que fait notre mort dans le coeur de nos héritiers

Me Louise Ménard
Droit de la personne


Perdre un proche, c'est déjà un choc et une souffrance. Découvrir ses dernières volontés entraîne, parfois, une douloureuse consternation. Conflits autour de biens convoités, vieilles querelles ravivées par un testament inéquitable, luttes de pouvoir entre les enfants d'un premier et d'un second mariage... tout cela et bien plus, risque de précipiter la désunion des familles. Que faire et quoi éviter pour que le partage du patrimoine familial ne tourne au vinaigre, éclate en conflit d'intérêts et laisse la fratrie déchirée et totalement désemparée ?


VOIR PLUS D'ARTICLES
 
Nous Écrire ou
prendre rendez-vous

Prendre un rendez-vous:

 
 
 

Nous prenons note de vos disponibilités et nous vous contacterons pour confirmer le rendez-vous.