Cohabitation durant la pandémie, dur sur le couple n’est-ce pas?


par Me Caroline Béland

Notaire et médiatrice familiale, associée, St-Jérôme

cbeland@lrvnotaires.com

450 432-4134 poste 258


_____

Le coronavirus n’aura pas eu que des incidences négatives dans le domaine hospitalier et sur les milieux de travail, plusieurs conflits familiaux en résultent. Stress, fatigue, épisodes dépressifs, divergences d’opinions quant au budget, consommation de toutes sortes, conciliation travail/famille, encore plus en mode télétravail et j’en passe. Pour certains, les conflits ont grandi et la séparation est devenue inévitable. Ils tentent alors d’éviter d’autres types de disputes en discutant de la garde des enfants, de la pension alimentaire et du partage des biens, dont la maison familiale, mais ils s’y perdent ou ne s’entendent pas.

De plus, en période de pandémie, certains voudront se séparer avant l’arrivée d’une deuxième vague afin de ne pas revivre ce qu’ils ont vécu lors de la première. C’est compréhensible, se séparer ou se divorcer n’est jamais facile et les couples veulent en finir le plus vite possible. Un conseil… soyez prudent, ne posez aucun geste par urgence de vivre ou simplement dans le but de passer à autre chose. Les décisions que vous prendrez auront un impact sur votre vie future et vous pourriez les regretter. Consultez et prenez le temps de réfléchir et de comprendre les enjeux de votre séparation. Pensez aux intérêts des enfants qui, eux aussi, vivent fréquemment une grande détresse émotionnelle pendant et après la séparation.

Afin de comprendre les enjeux de la séparation et de bien préparer leur entente de séparation, les couples auraient avantage à consulter un notaire spécialisé en la matière. Le juriste de l’entente les aidera à trouver des solutions justes et équitables. En effet, le processus de séparation peut s’avérer moins pénible lorsque les conjoints s’entendent pour régler à l’amiable les conséquences de leur rupture ou une partie de ces conséquences avec l’aide d’un notaire. Ce professionnel a une grande valeur ajoutée dans le processus d’un divorce à l’amiable. Il conseille et accompagne les parties, permet une démarche plus simple et s’occupe de recueillir tous les documents nécessaires, de préparer les documents exigés et de présenter la demande en divorce ou d’homologation de l’entente de séparation devant les tribunaux.

Par sa maîtrise du droit, notamment en droit familial et en droit de la personne, Me Caroline Béland, notaire et médiatrice familiale, aide ses clients à faire des choix juridiques éclairés et les accompagne dans leurs démarches juridiques.


 

 
Du même auteur
Achat d’une maison en copropriété : comment protéger votre mise de fonds?

Me Caroline Béland
Droit de la personne


Martin et Marie achètent leur première maison d’une valeur de 300 000$. Martin investit à titre de mise de fonds une somme de 100 000$ alors que Marie investit 35 000$. Le 165 000$ restant sera remboursé à l’aide d’un prêt hypothécaire qui sera payé, moitié moitié, par Martin et Marie.


Avez-vous pensé à la médiation familiale?

Me Caroline Béland
Droit de la personne


La médiation familiale est un moyen de régler les conséquences de votre rupture sans avoir à en débattre devant le tribunal. Elle permet de partager vos opinions, vos craintes et vos demandes dans un climat favorable aux échanges.


VOIR PLUS D'ARTICLES
 
Tous Nos articles
Cohabitation durant la pandémie, dur sur le couple n’est-ce pas?

Me Caroline Béland
Droit de la personne


Le coronavirus n’aura pas eu que des incidences négatives dans le domaine hospitalier et sur les milieux de travail, plusieurs conflits familiaux en résultent. Stress, fatigue, épisodes dépressifs, divergences d’opinions quant au budget, consommation de toutes sortes, conciliation travail/famille, encore plus en mode télétravail et j’en passe. Pour certains, les conflits ont grandi et la séparation est devenue inévitable. Ils tentent alors d’éviter d’autres types de disputes en discutant de la garde des enfants, de la pension alimentaire et du partage des biens, dont la maison familiale, mais ils s’y perdent ou ne s’entendent pas. 


Les avantages du testament notarié

LRV Notaires
Droit de la personne


Il existe trois types de testaments; le testament olographe (rédigé à la main et signé par le testateur), le testament devant témoins et finalement le testament notarié, ce dernier étant celui qui offre le plus d’avantages. Pourquoi est-il si avantageux ?


VOIR PLUS D'ARTICLES